Activebase logo

La pratique du digital nomad a mis en lumière la facilité de travailler dans le monde entier. Avec la crise sanitaire, cette pratique s’est de plus en développée. Cependant, le fait de travailler à l’autre bout du monde n’est pas une excuse pour travailler dans de mauvaises conditions.

Un environnement de travail adapté

Sans de bons outils de travail, difficile de s’imaginer travailler dans de bonnes conditions. En plus d’impacter votre productivité et la qualité de vos rendus, de mauvaises conditions de travail (ordinateur défectueux, siège douloureux, outils de travail dépassés) auront des conséquences sur votre bien-être et par conséquent votre santé. En améliorant votre environnement de travail, vous contribuez à la réussite de tous vos projets professionnel.

Travailler sur un siège ergonomique

Votre siège ergonomique ne doit pas être choisi que pour ce qu’il peut apporter à votre concentration et à votre productivité. En tant que digital nomad, il vous faut prendre en compte le critère de rangement, de taille et de poids. Cela vous permettra de le conserver plus longtemps et éviter de devoir vous en séparer à chaque déplacement que vous effectuerez.

En dehors de vous servir pour travailler, il n’est pas rare que vous profitiez du confort d’assise de votre siège pour des moments de pause, de détente et de relaxation. Qu’il soit placé dans votre chambre, votre bureau ou votre salon, votre siège ergonomique doit vous servir à vous divertir autant qu’à travailler. Car une bonne concentration passe aussi par des moments de repos bien mérités, même lorsque l’on travaille en voyageant.

Aussi, il n’est pas rare d’utiliser le même siège de bureau pour travailler et pour lire par exemple. Et comme confort de lecture, un siège ergonomique est inégalé. Que ce soit pour lire un livre ou pour surfer sur internet et lire des articles et regarder des vidéos, votre siège se doit d’être polyvalent.

ActiveBase, le tabouret ergonomique qui corrige la posture.

Pour celles et ceux qui sont à la recherche d’une solution pratique, écologique et durable, le tabouret ergonomique ActiveBase peut être une solution adaptée. Avec les transports peu confortables et les espaces de travail pas forcément adaptés, les maux de dos sont propices aux digital nomad.

Son léger poids, son ragement facile et son adaptabilité est réelle. En plus d’être réutilisable pour l’ensemble de vos activités de bureaux, l’ActiveBase est un tabouret qui corrige votre posture tout en réduisant les maux de dos. Qui dit digital nomad dit nombreux déplacements, ce qui induit de voyager léger. La contrainte du poids et de la taille des bagages est donc un critère majeur lorsque l’on fait le choix d’être un(e) digital nomad.

L’angle de son assise est configurée à 15°, de manière à ce que la colonne vertébrale soit positionnée naturellement. De cette manière, une correction de la posture est appliquée, ce qui facilite la diminution des maux de dos chroniques.

N’hésitez pas à découvrir pourquoi vous devez acheter un tabouret ergonomique en cliquant ici.

Travailler dans un espace calme

Sauf si cela ne vous dérange pas, on vous conseile de faire tout votre possible pour être isolé des nuisances sonores : klaxons de voiture, musique de bar, collègues bruyants, travaux publics réguliers, etc. L’idéal est d’avoir un espace de travail un minimum isolé. Si ça n’est pas le cas, essayez de trouver un endroit dans lequel vous êtes le mieux protégé du bruit. La solution la plus simple reste souvent l’achat d’un casque anti-bruit. Si vous avez besoin d’écouter des enregistrements audio ou de passer des appels en visioconférence, les casques audio avec diminution du bruit ambiant représentant une très bonne solution. En plus d’améliorer votre confort, vous ne perdez pas en productivité.

Travailler dans un bureau lumineux

Placer votre siège dans un endroit exposé à la lumière du jour peut vous aider à bien démarrer votre journée et à maintenir un bon niveau d’énergie. En effet, il semblerait que l’impact de la lumière du soleil soit encore plus efficace qu’un café pour vous re-booster celles et ceux qui manquent d’énergie ! L’exposition à la lumière naturelle présente de nombreux avantages sur votre santé : vitamine D, énergie, bonne humeur, productivité, etc.

Des outils performants

Un équipement informatique à jour

Si votre ordinateur est en rade ou bien n’arrive pas à effectuer 100% de ses fonctionnalités, vous allez avoir beaucoup de mal pour travailler. Il est vrai que selon les modèles, avoir un équipement informatique (ordinateur, écran, souris, tablettes, téléphones, caméra, etc) efficaces représentent un budget conséquent. Cependant, prenez plutôt cela comme un investissement sur le long terme. En améliorant la qualité de vos outils de travail, vous vous donnez la chance de réussir vos tâches.

Une connexion internet performante

C’est la base de tout digital nomade qui se respecte ! Une bonne connexion ou rien ! Cela paraît futile mais sans connexion internet, vous vous coupez du monde et cela peut être fortement handicapant lorsque l’on travaille à distance. De plus, selon votre spécialité professionnelle, une connexion internet est indispensable au bon fonctionnement de votre travail, développeur web ou social media manager par exemple. Il vous penser à limiter, dans le meilleur des possibles, les potentielles pannes d’Internet.

Dans ce sens, essayez dès que vous arrivez sur une nouvelle destination, essayez de trouver les meilleurs endroits qui proposent une WIFI performante. Si cela n’est pas possible, vous avez aussi la possibilité de vous munir d’une clé internet par exemple. Cela vous permettra, dans la limite des données disposées, de bénéficier d’un accès à Internet partout où vous serez.

Des outils productifs

Avec la masse d’outils de travail existants sur le marché, on peut facilement se perdre. N’hésitez pas à questionner votre réseau professionnel au sujet des outils qu’eux-mêmes utilisent. Bien souvent, de nombreux outils proposent des périodes d’essai qui peuvent être utiles si vous avez un doute sur le service qu’offre le produit.

Pourquoi obtenir un outil de travail productif quand on est digital nomad ?

Lorsque l’on travaille en voyageant, il sera plus simple pour vous de réunir l’ensemble de vos informations personnelles et professionnelles numérisées dans un même endroit. En tant que digital nomad, vous n’êtes pas à l’abri des accidents du quotidien. En cas de casse, de perte ou bien de vol, vous êtes assurés de ne pas arrêter votre activité professionnelle, ce qui est un gage d’assurance de la poursuite de vos revenus. Dans cette optique, vous avez moins de stress à gérer et c’est un plus pour votre bien-être.

Depuis la crise sanitaire, l’essor du télétravail a considérablement accentué la lancée des télétravailleurs et freelance qui lient voyage et gestion de leur activité professionnelle en ligne. Si vous faites partie de cette catégorie de travailleurs ou bien que avez pour objectif de les rejoindre, découvrez nos 4 meilleurs conseils pour travailler en voyageant dans de bonnes conditions.

Digital nomad : qu'est-ce que c'est ?

Un digital nomad est une personne mobile qui voyage tout en gérant ses activités professionnelles en ligne. Via l’usage de connexion Wifi ou encore de sa consommation personnelle, le digital nomad peut travailler d’où il veut : dans des hôtels, des cafés, des espaces de bureaux partagés. En totale autonomie, le digital nomad est libre d’organiser son temps de travail et de voyager comme bon lui semble. Ainsi, il peut profiter des avantages des lieux où il se trouve tout en gagnant des revenus. On compte près de dizaines de milliers de travailleurs qui font partie de la communauté des digital nomad.

Quels métiers sont concernés ?

On compte trois types de catégories de métiers possibles d’exercer quand on est digital nomad.

Parmi ces catégories, on retrouve plus précisément des métiers qui nécessitent uniquement un ordinateur et une connexion internet :

Comment devenir digital nomade ?

Si vous réfléchissez à devenir digital nomad et changer de vie, il va falloir vous poser les bonnes questions. Quelle est votre situation actuelle ? Pourquoi souhaitez-vous devenir digital nomad ? Quelles sont motivations ? Qu’est-ce qui vous pousse à vous lancer ? Et a contrario, qu’est-ce qui vous effraye dans ce mode de vie ? Comment souhaitez-vous fonctionner ? Quel métier vous intéresse le plus ?

Avantages et inconvénients d’être digital nomad

Parmi les avantages, on retrouve la possibilité de travailler partout dans le monde, l’agilité du rythme de travail et la gestion autonome de son emploi du temps. On note également l’amélioration de la qualité de vie en travaillant dans des pays qui ont un coût de vie moins cher. Via le fait de voyager, vous allez pouvoir rencontrer aussi de nouvelles personnes et améliorer vos qualités relationnelles tout en accroissant votre réseau professionnel.

Au regard des inconvénients, on remarque surtout le sentiment de solitude généralisé et exprimé par de nombreux digital nomad. Ajouté à cela, un manque de lien social liés à l’absence d’entourage ou de collègues de travail. De plus, le fait de se déplacer souvent peut être un frein aux rencontres qui se veulent sur le long terme.

Être digital nomad, c’est également prendre le risque de ne pas avoir des revenus fixes et stables. Il arrive que les missions soient souvent ponctuelles et difficilement sur le long terme. Bien sur, cela dépend des contrats et du type de métier exercé.

Digital nomad : 4 conseils à prendre en compte

Savoir organiser son temps de travail

Quand on est digital nomad, difficile de résister à la tentation des activités touristiques environnantes... Pour cela, on ne peut que vous conseiller de répartir votre temps de travail et votre temps dédié aux loisirs. Organisez-vous la matinée pour traiter vos mails urgents, vos rendez-vous. Réservez en suite le début d’après-midi pour la réalisation de vos longues tâches. Puis, libérez-vous en milieu d’après-midi pour vaquer à vos occupations de loisirs.

Aussi, si vous arrivez à être productif.ve sur une semaine de 4 jours, cela peut être intéressant pour compléter vos temps de congés.

Travailler dans de bonnes conditions

Si la destination le permet, essayez de vous trouver des espaces de bureaux partagés, des coworking facilement accessibles qui permettront d’avoir un cadre de travail studieux avec votre propre ordinateur. Vous augmentez vos chances de rencontrer de nouveaux collègues de travail et d’améliorer votre réseau professionnel.

Par ailleurs, ne négligez pas vos assises de travail. Qui dit digital nomad, ne veut pas dire travailler sur une chaise de café, un hamac ou encore un lit d’hôtel. Il existe des sièges ergonomiques, comme l’ActiveBase, qui sont facilement transportables et démontables pour être emmené partout où vous voyagez. Pour l’ActiveBase, son poids de 2 kilos est une caractéristique intéressante quand on doit surveiller le poids de chacun de ses bagages lors de transit entre plusieurs destinations. En emmenant avec vous cette solution d’assise ergonomique, vous améliorez vos conditions de travail et réduisez vos maux de dos.

Ne négligez pas votre comptabilité

Il est recommandé d’attribuer une attention particulière à la gestion de son budget quand on adopte le mode de vie d’un.e digital nomad. Ne vous laissez pas porter pas les dépenses trop hâtives. Que vous ayez des revenus fixes ou plutôt aléatoires. Sans le cadre d’une vie plutôt sédentaire, il est facilement possible de perdre pied dans ses dépenses quotidiennes. En fonction de vos revenus, essayez de vous fixer un plafond de sorties d’argent réparti entre vos besoins vitaux, vos divertissements et loisirs. Dans ce sens, vous serez plus serain.e face à une baisse de revenus par exemple. En gérant votre budget au centime près, vous pourrez aussi vous sentir plus à l’aise financièrement lors de vos jours de congés si vous en ressentez le besoin.

Réfléchissez bien à votre destination

Quand on est digital nomad, on peut être tenté d’exercer partout dans le monde. Sauf que souvenez-vous que vous avez besoin d’une seule chose pour travailler : une connexion Internet. Et quand bien même, en 2022, l’accès à Internet est de plus en simplifié sur l’ensemble du globe. Il se peut qu’il existe des destination où les soucis de réseaux peuvent freiner votre productivité de travail.

En cas de perte d’accès wifi, munissez-vous d’un outil de secours avec l’abonnement d’une clé 5G par exemple. Ce type d’outil peut s’emporter partout et faciliter les potentielles pannes de réseaux.

La proprioception, c’est la manière dont on perçoit notre position corporelle au sein de notre environnement. Considéré comme un sixième sens, la proprioception favorise la récupération d’informations au sein même du corps (appelé schéma corporel) dans le but d’offrir une réponse adaptée à un comportement extérieur, une action spécifique face à un évènement particulier. Par exemple, la proprioception permet de savoir, même les yeux fermés, où on est, ce que l’on fait, notre position dans l'espace...

Très utile dans la majorité des sports et activités physiques, la proprioception est souvent travaillée dans un but d’amélioration des performances sportives des athlètes. Dans ce sens, grâce à ce travail, l’équilibre, l’adresse ou encore la réduction du risque de blessures sont optimisés. Ce sixième sens est aussi de plus en plus sollicité pour solutionner et réduire la peur de la chute des personnes âgées.

Qu'est-ce que la proprioception ?

De manière globale, la proprioception est un sixième sens qui définit la représentation et la perception dans l’environnement extérieur de la totalité du corps.

Plus explicitement, la proprioception c’est l’action de communiquer au cerveau des informations sur les éléments extérieurs via des capteurs sensoriels (situés dans les muscles, tendons, ligaments) dans le but de créer une réaction adaptée. En cas de dysfonctionnement ou perturbations de la proprioception, il y aura rapidement des conséquences sur le système postural et la localisation sensoriel spatiale. Et oui, le corps humain est bien fait, les oreilles permettent de nous situer dans l’espace.

Une mécanique complexe

D’une manière, les récepteurs sensoriels proprioceptifs, positionnés dans les muscles du corps humain, peuvent s’organiser face à une activité physique qui stimule les articulations (sauter, ramper, rouler, tomber, courir, marcher), la force soutenue (soulever et porter un objet lourd), la force dynamique (pousser ou tirer quelque chose, faire des pompes), la pression profonde sur les muscles (objet lourd, massage). C’est la réaction du cerveau face à ces stimuli qui définit comment les muscles doivent réagir en fonction de l’objectif désiré : soit se contracter, soit se détendre.

Troubles de la proprioception

Lorsque le sens proprioceptif dysfonctionne, il y a ce que l’on appelle la dysproprioception, qui elle-même regroupe l’ensemble des troubles majeurs de la proprioception. Un dysfonctionnement de ce sixième sens peut impliquer de grandes conséquences, voir des handicaps qui peuvent freiner la vie quotidienne.

Parmi ces troubles proprioceptifs, on retrouve :

Ces troubles s’expriment par une asymétrie du tonus musculaire. De ce fait, la posture se voit de plus en plus dégradée, souvent chez l’enfant qui aura tendance à se tenir de travers en pensant, via son sens proprioceptif, qu’il se tient bien. Sur le long terme, les troubles engendrent des tensions musculaires qui sont douloureuses ainsi qu’une attitude de posture scoliotique.

Ces troubles sont responsables des maladresses, des chutes inopinées, du mal des transports, ou encore de la peur du vertige. Ce dysfonctionnement proprioceptif est bien souvent responsable d’accidents du quotidien qui malheureusement peuvent avoir des conséquences plus ou moins graves sur la santé.

Organisé de manière synchrone, l’ouïe, la vue, le système vestibulaire de l’oreille interne et la proprioception communiquent au cerveau les données de l’environnement qui nous entoure de manière à ce qu’il puisse répondre avec cohérence.

Les personnes qui souffrent de dysfonctionnement proprioceptif sont en vigilance permanente pour vérifier les informations et limiter les risques de blessures (situer le danger, maîtrise des objets dangereux, éviter de se se cogner ou bien de tomber). C'est dans un état de stress constant que le cerveau tente de résoudre le conflit sensoriel qu’engendre le trouble de proprioceptif.

Par ailleurs, notre société a tendance à nous assaillir d’informations sensorielles en permanence (pollution visuelle et sonore). De ce fait, le cerveau ne peut pas traiter tout ce qu'il reçoit en même temps, il lui faut comprendre l'information une par une et en fonction de l’utilité des buts et expériences personnels de chacun. Dans l’optique où il y a un dysfonctionnement de ce sixième sens qu’est la proprioception, le cerveau a des difficultés à situer le monde extérieur et les réactions sensorielles qu’il va pouvoir apporter face aux différents stimuli. Il y a également un grand risque pour qu’il élimine des informations ressenties plus utiles que d'autres.

Les scientifiques remarquent de plus en plus le lien entre la proprioception et les enfants dyslexiques. Ces derniers possèdent souvent une asymétrie du tonus postural en étroit lien avec les troubles proprioceptifs au niveau de la vue mais aussi au niveau du capteur podal.

Par exemple, pour lire correctement, il faut être capable de fixer les lettres qui composent un mot avec ses deux yeux pour déchiffrer sa définition. Sans ce comportement, le cerveau ne peut pas analyser la spécialité des lettres, ce qui mène à un résultat faussé de la lecture.

Comment travailler sa proprioception ?

Dans une optique de traitement, la rééducation proprioceptive est un travail de longue haleine qui va permettre de solutionner les troubles proprioceptifs. Le terme des résultats de la rééducation est dépendant des caractéristiques du dysfonctionnement propriocptif (s’il est faible/important ou bien nouveau/ancien).

En fonction des troubles exprimés par la dysproprioception, le traitement proprioceptif peut être lié avec d’autres types de rééducations telles que l’orthophonie, l’ergothérapie, la psychothérapie, etc).

Dans une optique de prévention, la proprioception permet de réduire le risque de blessure en adaptant la réaction et la résistance face aux chocs extérieurs. En favorisant le bien-être du schéma corporel, la propriocpetion devient nécessaire à l’adaptation des réactions naturelles en situation de risques et de danger.

Existe-t-il du matériel de proprioception ?

Parmi les matériels de proprioception, on retrouve plusieurs types d’objets qui permettent de travailler certaines zones du corps, voire l’ensemble du schéma corporel.

Parmi ces outils proprioceptifs, on retrouve les planches d’équilibres avec notamment le célèbre bosu et la planche d’équilibre. Ces objets sont souvent utilisés dans les cabinets de kinésithérapie car ils permettent de renforcer le travail des muscles via l’équilibre qu’ils favorisent. De manière globale, c’est ce travail de proprioception qui va renforcer et reconstruire les muscles endommagés dans le cadre d’une rééducation proprioceptive.

Proprioception : quels sont les meilleurs exercices d’équilibre ?

Sans aucun doute, les meilleurs exercices d’équilibres sont ceux qui vous font vraiment travailler votre équilibre ! Si vous sentez qu’un exercice vous fait travailler de manière profonde, c’est qu’il favorise complètement votre sens de l’équilibre, continuez !

Exercices proprioceptifs sans matériel

Sans matériel, vous pouvez travailler votre propriopception de manière naturelle.

En étant chez vous, ou dans un endroit familier, exercez-vous à effectuer des exercices proprioceptifs sans utiliser votre vue, les yeux fermés. En fermant vos yeux, vous vous placez votre corps dans une situation de danger puisqu’il ne pas prendre en compte les éléments extérieurs de manière visuelle. De ce fait, vous allez pouvoir librement vous exercer au travail de la proprioception.

En position debout, placez-vous sur un coussin et mettez-vous sur la pointe des pieds en alternant les deux positions. Vous pouvez aussi ajouter de la difficulté en bougeant vos bras de manière latérale. Avec les yeux fermés, le travail proprioceptif est complet puisque le cerveau tente de situer spatialement le corps malgré l’absence d’un des sens majeurs, la vue.

Si vous êtes un bon courreur, vous pouvez aisément passer au niveau au-dessus en pratiquant la course sur terrain accidenté. Dans cette optique, vous allez habituer votre corps à courir en situation de danger. Rien de plus efficace quand on souhaite réduire le risque de blessures telles que la torsion de chevilles, écorchure au genou, etc. En sautant des racines, en esquivant des branches ou dévalant des rochers, votre corps va pouvoir apprendre à s’habituer aux risques d’une potentielle chute.

Exercices proprioceptifs avec des outils efficaces

Pour un travail de la proprioception plus complémentaire, les planches d’équilibre sont de très bons exercices proprioceptifs pour apprendre à gérer sa position dans l’espace. En effectuant des petits pas ou tout simplement des flexions de genou en étant debout, la proprioception est travaillée de manirère efficace.

Grandement utilisé par les équilibristes, la slackline est un outil qui favorise la gestion de l’équilibre. Dans ce style de sport, l’escalade peut être aussi un très bon sport d’équilibre. Agréable en plein air et par beau temps, la pratique de la slackline permettra d’allier loisir et sport.

La pratique de sports de glisse tels que le surf, le ski ou encore le skate sont de bons exercices pour travailler votre proprioception en plus du reste de votre corps. Dans ces sports, ce qui est intéressant pour la proprioception, c’est qu’ils sont dépendants des éléments extérieures. De ce fait, le sportif est forcément en lien avec le vent par exemple, la force du courant, la qualité de la neige ou encore les possibles dangers tels qu’un caillou, une branche, etc.

L’usage d’un tabouret proprioceptif peut vous aider à développer votre proprioception en étant en position assise. Ainsi vous pouvez travailler votre équilibre tout en exécutant des tâches quotidiennes comme le travail par exemple. C’est une excellente alternative pour ceux qui ont un emploi du temps de chargé et qui ont du mal à trouver du temps pour prendre soin de leur dos. En cumulant travail et travail de la proprioception, l’utilisateur d’un tabouret comme l’ActiveBase trouvera son compte à la fin de la journée.

Contrairement aux idées reçues le mal de dos n’est pas une douleur corporelle qui apparait en un claquement de doigts. C’est bien souvent un processus plutôt long qui est la conséquences de mauvaises habitudes répétées au quotidien. Les maux de dos ne sont pas rares, au contraire, on compte que 8à% à 90% sont à l’origine de consultations en ostéopathie et kinésithérapie.

Cependant, un mal de dos peut aussi très bien apparaître après une potentielle blessure. C’est cet historique hasardeux qui rend la dorsalgie si difficile à traiter dans la majorité des cas. Par ailleurs, le mal de dos est souvent d’origine mécanique et n’est pas une douleur isolée. La lombalgie dépend également de plusieurs zones du corps tels que les cervicales, les lombaires, les épaules mais aussi d’autres zones plus annexes comme les genoux ou encore les poignets.

Si vous souffrez de maux de dos, vous savez pertinamment qu’il n’existe pas de formule magique pour résoudre les problèmes de dos. De meilleures habitudes, une activité physique régulière, un tabouret ergonomique et une amélioration peuvent vous aider à améliorer vos conditions de vie.

Découvrez 5 conseils que vous auriez aimé avoir quand vous avez commencé à avoir mal au dos.

Consulter un professionnel de santé

En consultant un professionnel de santé spécialiste du dos, vous allez pouvoir déterminer la cible de votre douleur et de manière plus profonde, les origines de votre problème de dos. C’est l’une des premières étapes à envisager lorsque vous rencontrer une lombalgie. Afin d’éviter de perpétuer le soucis, il est nécessaire de réaliser d’où vient ce problème de dos dans le but de changer ses mauvaises habitudes.

Dans la plupart des cas, la grande majorité des personnes qui consultent un spécialiste lorsqu’elles souffrent de mal de dos sont soulagées après la première séance. Mais il arrive que pour certaines pathologies, le processus de guérison soit plus long.

Être actif

Ne rien faire lorsqu’on a des problèmes de dos, ce n’est pas vraiment recommandé. Si la prise de médicaments peut vous aider sur le court terme. Sauf si la douleur est vraiment trop élevée, il n'est pas conseillé de rester pas en position fixe qu’elle soit assise ou bien allongée. Cela ne fera qu’empirer la douleur et la rendre plus longue à guérir.

De nombreux professionnels du dos le préconisent, rester en mouvement c’est la solution à un grand nombre de problèmes de dos.

Appliquer du chaud

Quand bien même si les effets sont brefs, la chaleur peut permettre de réduire les douleurs du dos qu’elles soient lombaires ou autres. L’effet du chaud va faciliter la diminution des raideurs et tensions musculaires.

Par exemple, utiliser une bouillotte, des patchs chauffants ou encore une couverture ou un coussin chauffant vous permettra de réduire considérablement les sensations de douleurs au dos. N’appliquez que sur vos zones douloureuses et respectez les conseils d’utilisation afin d’éviter les potentielles brûlures.

Se faire masser

Que ce soit par un professionnel, par un proche de votre entourage ou bien par soi-même, un massage peut vous aider à diminuer les tensions musculaires qui causent votre mal de dos.

Sur Internet, vous pouvez retrouver de nombreux tutoriels permettant d’apprendre à bien se masser dans le bus de détendre le dos. Car le but d’un massage est bien de relaxer les muscles des zones douloureuses. D’une manière générale, en suivant le fil de la colonne vertébrale, effectuez des mouvements lents de manière plus ou moins appuyée.

 

Bouger sur une assise dynamique

 

Puisqu’il est important d’éviter toute immobilité quand on souffre de lombalgie, on ne peut que vous recommander de vous orienter vers des sièges à assise dynamique lorsque vous avez besoin d’être en position assise. Que ce soit pour travailler, faire la cuisine, faire du sport ou encore lire au soleil, un tabouret ergonomique dynamique va vous permettre d’être actif et de travailler sur votre posture en faisant le moindre effort. Sur un léger mouvement de rotation, votre bassin est mobilisé. C’est cette action qui va faciliter la réduction de votre mal de dos par le biais d’un siege ergonomique mal de dos.

Avec le tabouret ergonomique ActiveBase, vous pouvez retrouver cette fonctionnalité d’assise dynamique en utilisant une partie du système de double-mobilité. À la différence des autres tabourets dynamiques, le siege mal de dos ActiveBase propose une mobilité au niveau de l’assise mais aussi au niveau du pied du siège.

Connaissez-vous la proprioception ? Comment peut-on la travailler ? Quel type de matériel est nécessaire ? Comment développer son équilibre grâce au sens proprioceptif ? Que vous soyez dans une logique de rééducation proprioceptive ou bien par désir de prévention de blessures, découvrez tous nos conseils d’exercices de proprioception.

Qu'est-ce que la proprioception ?

En lisant cet article, on espère répondre à la question que vous vous posez : qu'est-ce que la proprioception ? Chacun de nous possèdent des récepteurs sensoriels qui nous permettent de réagir, de comprendre et de nous organiser face aux évènements et objets qui nous entourent.

Ces récepteurs sensoriels répondent de manière adaptée aux sollicitations perçues dans notre environnement. Organisés sous forme de stimuli, la réponse de ces récepteurs se base sur les 7 systèmes sensoriels classiques : visuel, tactile, auditif, olfactif, gustatif, vestibulaire et proprioceptif.

La proprioception est un système sensoriel qui désigne la représentation et la perception dans l’espace de la position des différentes parties du corps de chacun. Si l’on décompose la composition du mot, on remarque que les mots “propre” et “perception” définissent bien ce qu’est la proprioception : savoir où est son corps et comment il bouge. C’est un sens qui est étroitement lié au sens de l’équilibre.

Ainsi, les récepteurs sensoriels proprioceptifs, positionnés dans les muscles, les articulations et les ligaments, peuvent s’organiser face à une activité physique qui stimule les articulations (sauter, ramper, rouler, tomber, courir, marcher), la force soutenue (soulever et porter un objet lourd), la force dynamique (pousser ou tirer quelque chose, faire des pompes), la pression profonde sur les muscles (objet lourd, massage). C’est la réaction du cerveau face à ces stimuli qui définit comment les muscles doivent réagir en fonction de l’objectif désiré : soit se contracter, soit se détendre.

Plus globalement, la proprioception se retrouve dans nombreuses de nos activités physiques du quotidien et de loisirs. Il est aussi possible d’augmenter la capacité proprioceptive en effectuant des exercices spécifiques. En exerçant ce sens de l’équilibre de manière régulière, c’est la qualité et la réactivité du traitement des informations entre le corps et le cerveau qui sont améliorés. Le système sensoriel communique mieux avec le système nerveux. La conséquence principale est sans appel,  le risque de blessure est largement diminué. Pour en savoir plus, découvrez notre guide complet sur la proprioception.

Comment travailler la proprioception ?

La musculation

La musculation peut être une pratique physique idéale si vous souhaitez stimuler votre proprioception et votre renforcement musculaire. Parmi les nombreux exercices physiques conseillés par les professionnels de santé, vous pouvez vous focaliser sur l'exécution des fentes, des squats sautés mais aussi des pompes. Le tout accompagné de quelques poids afin de rajouter de la difficulté à votre effort physique.

N’hésitez pas à contrôler vos gestes pour optimiser le travail proprioceptif. Servez-vous d’un miroir pour visualiser si vous effectuez correctement les gestes

Les exercices d'équilibre

Un entraînement proprioceptif peut s’intégrer de manière intuitive dans le quotidien de chacun. Il suffit de rajouter de l’équilibre à chaque geste du quotidien : mettre ses chaussettes debout, se tenir en équilibre pour cuisiner, faire du lancer de balle sur un pied, marcher à cloche-pieds ou encore en fermant les yeux.

En effectuant vos exercices de proprioception, penser à travailler pieds nus et à varier la difficulté (équilibre statique ou dynamique, les yeux ouverts ou fermés). Pensez à conserver une posture optimale avec un bon alignement de la colonne vertébrale, de la tête et du bassin.

De plus, en associant le gainage à vos exercices de proprioception, vous allez pouvoir renforcer votre posture. Ne lésignez par sur la réalisation de quelques exercices de gainage si vous souhaitez faire progresser votre proprioception.

Afin de compléter les exercices sans matériel, des outils proprioceptifs peuvent vous permettre d’effectuer des exercices d’équilibre efficaces et sans trop d’efforts de recherche.

Travailler sur une planche d’équilibre possède de nombreux avantages et n’est pas exclusivement réservé aux kinésithérapeutes. Simple d’utilisation, le "bosu" ou la planche d’équilibre est très efficace pour développer la gestion de l’équilibre. Comme vu précédemment, n’hésitez pas à ajouter de la difficulté en fermant les yeux ou bien en jonglant, en effectuant des squats, etc.

C’est l’outil qui peut dynamiser votre équilibre ! Ludique, cette activité de plein air peut vous occuper pendant des heures. A vous d’adapter la hauteur et la difficulté en fonction de votre niveau. Vous pouvez varier la vitesse de marche, vous chronométrer mais aussi tenter d’effectuer quelques figures techniques pour rajouter plus de difficulté sur la slackline. Encore mieux, si l’espace vous le permet, essayez de faire des courses avec vos amis.

La majorité des tabourets ergonomiques proposent une fonctionnalité d’assise réglable et dynamique. Dans ce sens, le travail proprioceptif s’intègre plus facilement sur une position assise et réduit la position assise statique.

Des tabourets comme le siege ergonomique ActiveBase, sont recommandés pour réduire les maux de dos et favoriser la position dynamique en étant assis.

L'accrobranche

Parfait pour celles et ceux qui aiment grimper aux arbres et prendre de la hauteur, l’accrobranche est une activité physique qui va permettre de travailler la proprioception en pleine nature. Prenez votre temps dans les ponts suspendus, les filets ou encore les rondins vont vous aider à développer la technique de votre capacité proprioceptive.

Courir sur terrain accidenté

Alliez course à pied et proprioception en courant sur des chemins accidentés. Moins stables que les surfaces lisses comme les pistes ou la route, ces sentiers vont être un bon entrainement pour améliorer votre proprioception tout en développant votre renforcement musculaire.

Attention, veillez à être bien équipé pour ce type d’activités physique et proprioceptive. Des chaussures de trail avec un bon maintien du pied seront indispensables. N’essayez pas non plus de courir à grandes enjambées pour réduire les risques de chutes. Gardez vos mains prêtes pour vous rattraper en cas de chutes à terre. Plus le terrain est pentu et accidenté, plus la proprioception sera sollicitée.

Qu’est-ce qu’un mal de dos ?

Mal de dos, ou bien lombalgie, est l’un des principaux motifs de consultation les plus utilisés par les patients. Si cette pathologie touche en général un public plutôt âgé de plus de 65 ans, il arrive que des personnes plus jeunes en souffrent également. Et cela de plus en plus tôt.

Dans la majorité des cas, la cause principale du mal de dos est la répétition d’une mauvaise posture au quotidien. Cette cause est également approuvée par de nombreux professionnels du dos.

Malgré cette majorité, cela n’empêche pas que d’autres causes de mal de dos existent comme la sédentarité, le stress, une mauvaise hygiène de vie ou encore l’arthrose.

Comment soigner son mal de dos ? Quels sont les traitements efficaces ?

Avoir un mal de dos, ce n’est pas une fatalité. Si vous souffrez de douleurs dorsales et cervicales et de manière récurrente, sachez que de nombreux traitements sont très efficaces. Il existe des solutions pour soulager le mal de dos et prévenir les prochaines douleurs qui peuvent se situer au niveau des lombaires, du dos et de la colonne vertébrale.

Découvrez nos solutions pour soulager le mal de dos, ci-dessous.

Consulter un professionnel de la santé

Nul ne pourra vous apporter un meilleur avis qu’un professionnel de santé. Qu’il soit expert du dos ou non, seul le diagnostic avisé d’un spécialiste de santé saura vous apporter les réponses nécessaires à votre guérison.

Parmi eux, vous pouvez consulter sans hésitation les experts tels de la santé du corps humain, tels que les rhumatologues, les ostéopathes, les kinésithérapeutes, les chiropracteurs.rices ou encore tout simplement votre médécin généraliste.

Habitués des cas répétitifs de mal de dos, ils sauront reconnaître la réelle cause et l’emplacement précis de votre point de douleur.

Par la suite, ces professionnels de santé pourront vous apporter des solutions médicamenteuses ou bien vous proposer des exercices sportifs bons pour votre rééducation.

Utiliser un équipement ergonomique

Vous le savez, il existe très fréquemment un lien entre mal de dos et espace de travail. Si ce dernier n’a pas été pensé dans une optique ergonomique, il y a de grandes chances pour qu’il vous blesse et vous procure des douleurs dorsales à court terme.

Si lorsque votre journée de travail est finie et que vous ressentez le besoin de vous jeter dans votre canapé, c'est ’est soit parce que vous êtes très fatigué, soit que l'ergonomie de votre bureau de travail n’est pas adaptée pour le besoin que vous en faites. Si vous avez un doute, réfléchissez quelque minutes, pensez-vous que votre position assise de travail soit optimale ?  Est-ce que c'est votre chaise de bureau qui vous fait mal au dos ?

Sachez qu'investir dans un siège ergonomique mal de dos pensé pour votre morphologie peut être un grand pas vers la guérison de vos maux de dos. En choisissant de vous asseoir dans une chaise ergonomique, vous faites le choix d’améliorer votre confort, de développer votre bine-être, de soulager vos douleurs et de conserver un dos en meilleure santé.

Rester en activité

Lorsque l’on a mal au dos, l’idée reçue générale est très souvent de rester allongé pour se reposer. Malheureusement, il se trouve que ce n’est pas vraiment un très bon conseil à suivre. L’Assurance Maladie en parlait déjà il y a quelques années, “pour votre dos, le traitement c’est le mouvement”.

C’est en effectuant des exercices de relaxation, de renforcement musculaire ou encore d’étirement, que vous allez pouvoir lutter contre le mal de dos. De manière plus détaillée, vous pouvez marcher rapidement, monter les escaliers ou bien nager en étant sur le dos. C'est bien l'activité sportive qui va vous permettre de sortir des douleurs dorsales. En bougeant, vous pouvez petit à petit soulager votre mal de dos.

En supplément de l'exercice physique, nous pouvons également vous conseiller de vous étirer. Sans trop forcer, essayez d’étirer doucement les muscles de votre dos afin d’éviter au maximum la position fixe sur une longue durée. Ne portez pas non plus de poids trop lourds, cela engendrait un risque de blessure qui pourrait aggraver vos maux de dos.

Prendre soin de soi

Si l’on ne vous préconise pas de rester inactifs, cela ne nous empêche pas pour autant de prendre soin de vous. Favoriser votre bien-être peut être un très bon moyen pour réduire votre douleur. Programmez-vous des massages, faites-vous un spa, en gros détendez-vous et faites-vous du bien ! Plus vous arriverez à vous détendre, plus vos séances de rééducation seront efficaces.

Rémèdes de grand-mère

Si votre douleur dorsale est trop forte et que vous souffrez de lombalgie aigue, nous vous conseillons d’essayer la méthode du cataplasme. Selon sa composition, ce remède de grand-mère peut-être une solution très efficace pour soulager votre dos.

Pour les douleurs dorsales et lombaires, la cataplasme de moutarde est souvent conseillé pour son effet antalgique. Même résultat avec les bains au sel d’Epsom, cet anti-inflammatoire saura atténuer vos maux de dos.

Il n’est pas sans préciser que ces remèdes de grand-mère sont à utiliser avec précaution. Demandez l’avis de votre médecin avant toute utilisation.

Prévention du dos : comment prévenir les douleurs ?

Aux vues des nombreuses pathologies dorsales et lombaires existantes, prévenir le mal de dos, ce n’est pas une mince affaire. Pour autant, on ne peut que vous conseiller d’instaurer une routine quotidienne à base d’exercices préventifs qui vous permettront d’améliorer la souplesse et le renforcement du dos. Une meilleure hygiène de vie additionnée à une attention particulière au maintien d’une posture correcte peut vous permettre de faciliter la limitation du risque d’aggravation des douleurs.

Plus précisément, cela se traduit par l’amélioration de l’activité physique, la limitation du mode de vie sédentaire, la transformation de l’ergonomie de son poste de travail et l’ajout régulier de moments de bien-être.

Un tabouret ergonomique, mais pourquoi faire ?

Très bonne question ! A quoi peut bien servir un tabouret ergonomique quand on voit toutes les possibilités existantes en termes d’assises ergonomiques. La diversité de fauteuils ergonomiques et chaises de bureau ergonomiques vous offrent une sélection inédite de produits similaires. Cependant, le tabouret ergonomique, et en particulier l’ActiveBase, représente une offre unique sur le marché de l’assise. Nous vous expliquons pourquoi en détails.

POUR TRAVAILLER DISCRÈTEMENT

Parce que l’ActiveBase est un tabouret ergonomique aux couleurs principalement foncées et neutres, comme le noir, il s’intègre parfaitement dans votre espace de travail. Sa forme discrète, ne lui permet pas de s’imposer dans votre habitation, ce qui est un véritable avantage pour celles et ceux qui souhaitent optimiser l’agencement intérieur de leur logement.

POUR TRAVAILLER LA PROPRIOCEPTION

L’ActiveBase possède deux fonctionnalités dynamiques, situées au niveau du pied et de l’assise du tabouret. En fonction de votre besoin et votre niveau, il est possible de les régler séparément ou bien simultanément. Lorsque vous faites le choix de vous asseoir de manière dynamique sur votre tabouret ergonomique, vous travaillez indirectement votre proprioception. Un bénéfice pour ceux qui souhaitent améliorer ce sixième sens sans faire le moindre effort. Il y a même de grandes chances que vous finissiez par trouver l’assise dynamique ludique !

POUR LE RANGER FACILEMENT

Avec un montage accessible à tous, l'ActiveBase est un tabouret ergonomique qui peut être démonté et remonté en moins de 10 minutes. Ce qui permet de le ranger dans tous vos espaces de rangements disponibles. Avec son petit gabarit, l’ActiveBase s’imbrique facilement sous une table, un bureau, un sac ou encore dans un placard.

POUR RÉDUIRE VOS MAUX DE DOS

L’une des raisons principales qui peut vous pousser à opter pour un tabouret ergonomique, c’est bien celle de la réduction des maux de dos. Véritable correcteur de posture, l’ActiveBase agit directement sur les douleurs dorsales. Efficace dès la première utilisation, il permet de positionner la colonne vertébrale de manière naturelle. Une action qui favorise la réduction des douleurs dorsales et lombaires.

Grâce à sa dynamique de rééducation, l’ActiveBase est aussi idéal pour celles et ceux qui ont subis une opération lourde au niveau de la zone du dos.

POUR TRAVAILLER VOS ABDOMINAUX

Rien de tel que de pouvoir faire ses abdos sans le moindre effort. C’est possible quand on utilise un tabouret ergonomique comme l’ActiveBase. Sans dossier, le haut du corps se gaine en position assise. De cette manière, votre sangle abdominale est massivement sollicitée, ce qui favorise le renforcement et le travail de vos abdominaux. Travailler sur l’ActiveBase vous permettra alors d’activer le travail de votre sangle abdominale en étant simplement en position assise.

POUR ÊTRE ACTIF EN POSITION ASSISE

Peut-être le savez-vous mais la position assise est néfaste sur le long terme. Elle aggrave le mode de vie sédentaire et n’est pas bonne pour le corps et l’esprit. Garder une position fixe la plus grande partie de la journée n’est pas recommandée par les professionnels de santé qui préviennent des graves conséquences de ce mal de notre société.

Alors comment faire lorsque l’on a un travail dit de bureau ? C’est là que le tabouret ergonomique intervient pour vous aider à solutionner ce problème. S’il possède une fonctionnalité de mobilité, comme l’ActiveBase, il vous permettra d’être actif tout en restant en position assise. Ainsi, en utilisant l’ActiveBase, vous luttez contre la sédentarité et vous allongez votre espérance de vie.

POUR RENFORCER SES MEMBRES INFÉRIEURS

En position assise sur un tabouret ergonomique comme l’ActiveBase, vos membres inférieurs sont sollicités afin de vous permettre de garantir une bonne position assise. En plus d’opter pour une bonne posture assise, vous contribuez à la meilleure circulation sanguine au niveau de vos jambes.

POUR AMÉLIORER VOTRE PRODUCTIVITÉ

Lorsque vous travaillez de manière dynamique, sur un ActiveBase par exemple, votre bien-être est considérablement amélioré. Indirectement, vous participez à l’établissement d’une meilleure productivité lorsque vous travaillez. Concentré sur l’assise de votre tabouret ergonomique, vous l’êtes aussi sur l’accomplissement de vos tâches.

De plus, il est prouvé que les tabourets similaires à l’ActiveBase sont recommandés pour les enfants souffrant de troubles DYS. L’assise de ce type de tabouret ergonomique leur permet de mieux se concentrer lorsqu’ils sont en phases d’apprentissage

POUR LE TRANSPORTER PARTOUT

Léger de 2 kilos, le tabouret ergonomique ActiveBase peut se transporter partout. Il vous suit dans vos loisirs, vos déplacements professionnels ou encore dans toutes les pièces de votre habitation.

POUR FAIRE DU SPORT

Acheter un tabouret ergonomique n’est pas uniquement un investissement dédié au bureau si ce dernier est polyvalent. L’ActiveBase par exemple, peut être utilisé pour faire du sport tels que des exercices de gainage, de renforcement musculaire ou encore d’agilité. Dans ce sens, vous pouvez donc vous perfectionner sur une pratique sportive particulière grâce à un tabouret ergonomique.

Si ces 10 arguments pour choisir un tabouret ergonomique vous ont interpellé, sachez que nous pouvons vous recommander d’opter pour un tabouret comme l’ActiveBase. Polyvalent et efficace dès la première utilisation, ce tabouret est recommandé par plus de mille professionnels de santé. Aux vertus prouvés sur le mal de dos comme les douleurs lombaires, dorsales et cervicales, nous ne pouvons que vous recommander de l’essayer.

Nous connaissons tous les bienfaits du pilates sur tapis sur la santé : détente, diminution du stress, soulagement du dos, amélioration de l'équilibre, de la souplesse, et bien d'autres. Mais connaissez vous les avantages de la méthodes pilates sur chaise ?

Le Pilates sur chaise : qu’est-ce que c’est ?

Le pilates sur chaise, au-delà de ses bienfaits au niveau du bien-être mental permet de travailler la mobilité de chacun, de chasser les tensions, et de s'étirer au bureau comme à la maison.

Aussi, le pilates sur chaise est plus facilement accessible aux personnes âgées et à mobilité réduite. Et oui, celles et ceux qui rencontrent des difficultés à s'asseoir au sol y trouveront leur bonheur ! Néanmoins, il reste très approprié aux adeptes du yoga sur tapis, car la profondeur et l’efficacité de la pratique est la même.

Pilates sur chaise : une pratique plus libre

Cette pratique est plus accessible de par sa simplicité. Vous pouvez réaliser une séance sans tenue particulière, sans matériel spécifique (hormis, bien sûr, votre chaise) que vous soyez, au bureau, ou à la maison. En plus d’être pratique, le pilates sur chaise a de nombreux bienfaits sur votre corps et sur votre esprit. Vous êtes libre, entre deux réunions, de réaliser vos exercices préférés. Ainsi, vous restez en mouvement, vous vous revitaliser et vous vous offrez un moment rien que pour vous, vous permettant de poursuivre votre journée de travail dans les meilleurs conditions.

Que votre séance dure 5 minutes ou plus d’une heure, vous ressentirez rapidement les bienfaits que procure le pilates sur chaise.

Pilates sur chaise : une pratique bénéfique

Cette discipline permet de s’affranchir du poids du corps pour faciliter le relâchement et la prise de conscience de la respiration. Aussi, vous travaillez votre mobilité articulaire ainsi que l’amplitude de vos mouvements.

La méthodes pilates sur chaise, pratiquée de façon régulière, offre une amélioration de l’équilibre et de la coordination. Il peut aussi vous aider si vous ressentez souvent des maux de dos ou bien si vous souhaitez faire de la prévention sur les problèmes de dos et des cervicales. Lors de vos pauses, on vous conseiller de réaliser une séance de 5 à 10 minutes de manière régulière. Cela vous permettra de libérer rapidement les tensions du corps. Vous vous sentirez vite détendu.e.

La vision de Céline Roy, coach sportive

Céline Roy est une danseuse et professeure diplômée d’État. Depuis quelques années, elle a décidé de se consacrer à une nouvelle voie : l’amélioration de la santé et du bien-être à travers le mouvement.

Aujourd’hui, elle vous parle de sa vision du pilates sur chaise et plus particulièrement du pilates sur ActiveBase.

Le Pilates sur chaise :

Lors de la pratique du yoga chaise, la raideur des ischio jambiers et des adducteurs disparaît, ainsi, le bassin est bien placé. Nous pouvons alors travailler sur la correction de la posture, de la colonne vertébrale et de l’engagement des muscles profonds.”

Le Pilates sur ActiveBase :

“Ce siège est fascinant de par le déséquilibre qu’il offre. J’adore m’amuser dessus et travailler entre l’équilibre et le déséquilibre, on ne sait jamais où le corps va aller. L’ActiveBase me permet de me lancer des challenges et de jouer avec mes limites, et de voir comment mes muscles réagissent au déséquilibre.

J’ai trouvé beaucoup d’exercices sur ce tabouret, il permet encore plus d’engagements, car il vient accompagner la rétroversion, l’antéversion, la rotation, et la torsion, tout peut aller beaucoup plus loin avec le tabouret. J’ai donc travaillé sur un nouveau programme : le Pilates sur ActiveBase.”

Alors, ne bougez pas de votre chaise et commencez votre séance !

Comment le tabouret ActiveBase vous aide à être plus dynamique ?

Le tabouret ergonomique ActiveBase, est une solution d’assise qui facilite le maintien de la meilleure posture à adopter, la posture naturelle. En corrigeant votre posture, ce siège permet de repositionner votre colonne vertébrale. Ainsi, vous réduisez vos maux de dos et améliorez votre bien-être. Polyvalent, le tabouret ergonomique vous propose également une fonctionnalité de mobilité, dirigé sur l’assise et/ou sur le pied du siège. C’est par ce système de mobilité que l’ActiveBase vous permet d’être actif tout en étant en position assise. Exit la position assise fixe, en utilisant la mobilité du tabouret, vous dynamisez l'ensemble de votre corps.

2022 débute à peine, avec son lot de bonnes résolutions à prendre ! Et si vous profitiez de cette nouvelle année pour résoudre ces problèmes de maux de dos qui vous contraignent dans votre quotidien ? En 2022, faites le choix d'un mode de vie sans douleurs et d'une mobilité retrouvée dans vos mouvements. Parce que chez ActiveBase on est sympa, on vous livre quelques conseils pour vous libérer d'un mal de dos. 

Faites confiance à un professionnel de santé

Si vos maux de dos durent depuis un moment alors il est grand temps d'accepter l'aide d'un professionnel de santé du dos : chiropracteur, kinésithérapeute ou encore ostéopathe. Ils sont là pour vous aider à solutionner vos problèmes de dos mais aussi pour définir les causes de vos douleurs.

Mal de dos ? Bougez plus !

Une des grandes idées reçues sur le mal de dos est qu'il faudrait rester allongé pour soulager la douleur. Flash news : l'activité physique est un excellent moyen d'optimiser le processus de guérison. En travaillant votre souplesse et votre renforcement musculaire, vous améliorerez la capacité de votre corps à renforcer votre musculature. En adoptant cette habitude, vous réduisez le risque de récidive de blessures !

Surveillez vos gestes du quotidien

Difficile à faire mais pourtant très enrichissant, l'observation de vos gestes et postures au quotidien. Peut-être ne réalisez-vous pas que vous maintenez une mauvaise posture pendant des heures ? Ou bien que vous réalisez des gestes répétitifs qui sont traumatisant pour votre corps ? Le meilleur moyen de réaliser la cause d'un mal de dos, c'est de s'observer. Décortiquez tous vos faits et gestes, vous trouverez bien quelque chose !

Mettre en place une routine contre le mal de dos

Que vous soyez sportifs ou non, les exercices qui vous permettre de lutter contre le mal de dos sont assez intuitifs ! Si vous êtes motivé.e.s, vous pourrez en retrouver un peu partout sur Internet. Bien sur, n'hésitez pas à demander conseil au professionnel de santé qui vous suit. Il saura vous aider à réaliser les gestes sans risquer de vous blesser et vous proposera des exercices ciblés à votre besoin.

Investir dans du matériel de qualité

Malgré les multiples correction effectuées sur votre posture, vous souffrez toujours de douleurs dorsales ? Peut-être que vos maux de dos proviennent des équipements qui vous accompagnent au quotidien. Si vous travaillez en bureau, est-ce que votre chaise de bureau est bien adaptée au temps que vous passez assis ? Si non, avez-vous pensé à essayer un siège ergonomique de bureau pour améliore la posture de votre position assise ?

Vous l'avez compris, en cette nouvelle année, on laisse les maux de dos en 2021 ! Pour soulager vos douleurs au dos, bougez plus, consultez les professionnels de santé compétents, exécutez des exercices pour lutter contre les maux de dos, analysez vos gestes du quotidien.

Selon des estimations récentes, 31 % de la population mondiale ne pratiquent pas la quantité recommandée d’activité physique pour protéger leur santé. Malheureusement, ce manque d'activité physique se répertorie directement sur la santé. Plus de la majorité de la population préfère l'inactivité à l'exercice physique. Plutôt tentant, non ? Et pourtant l'inactivité prolongée cause de graves dangers qui ne sont souvent pas réversibles. Découvrons ensemble qu'est-ce que la sédentarité ? Qu'en est-il de la sédentarité en France ? Quels en sont les impacts sur notre santé ? Comment lutter contre la sédentarité ? 

Comment définir la sédentarité ?

La sédentarité est le comportement des personnes, qui, en période éveillée génèrent une dépense énergétique proche de celle du repos. Cela correspond principalement à des activités banales comme travailler devant un ordinateur, regarder la télévision dans son canapé ou encore conduire.

Quels sont les menaces de la sédentarité ?

Il faut savoir que l'on remarque trois niveaux de sédentarité, la sédentarité faible inférieure à 3 heures par jour, modérée entre 3 à 7 heures par jour et élevée, plus de 7 heures par jours. Qu'en est-il de la sédentarité en France ?

-55% des Français restent moins de 6 heures assis par jour

-30% entre 7 heures et 10 heures

-15% plus de 10 heures

Pour une moyenne nationale de 7h24 par jour ! Oui oui, vous avez bien lu ! Avec ce joli score, les Français sont dans le top 3 du temps le plus long passé assis dans une journée, mais, malheureusement, ce n'est pas une gloire lorsqu'on à conscience des risques de la sédentarité sur la santé.

Qui est concerné par la sédentarité ?

La sédentarité au travail :

Architectes, juristes, employés de bureau, couturiers, caissiers, nous sommes tous concernés par la sédentarité au travail.

Les métiers de bureau restent parmi les moins mobiles surtout lorsqu'on travaille chez soi, en effet, cela limite les déplacements pour aller au travail mais cela nous pousse aussi parfois à travailler plus longtemps lorsque les demandes urgentes s'accumulent.

La sédentarité à la maison :

Après une dure journée de travail, il est temps de vaquer à nos occupations ! L'occasion parfaite pour se dépenser et lutter contre la sédentarité, or, ce n'st pas le cas de tous. En effet, lors de leur temps libre, 59% des Français privilégient une activité sédentaire (regarder un film/une série ou naviguer sur Internet), cotre 41% une activité physique (se promener/faire du shopping).

Vous l'aurez compris, l'une des principales causalité de la sédentarité est la présence envahissante des écrans.

La sédentarité peut également être accrue à l'arrivée de l'hiver, il est vrai, nous avons tendance à rester plus souvent chez soi lorsque le thermomètre affiche aux alentours de 0°C.

Le récent confinement avec la suspension de nombreuses activités de notre quotidien ainsi que l'essor du télétravail n'ont fait qu'empirer ce phénomène inquiétant.

Quelles sont les maladies liées à un mode de vie sédentaire ?

La sédentarité est une menace silencieuse pour notre santé et, à l'heure actuelle, les dangers de la sédentarité sont trop peu connus, en effet, 72% des Européens sous-estiment les risques de la santé causés par la sédentarité. Le plus souvent, les risques méconnus par les Européens sont ceux liés au cancer, aux troubles psychologiques et au diabète.

La sédentarité tue

Selon l’OMS, la sédentarité (manque d’activité physique) est considérée comme le quatrième facteur de risque de décès dans le monde, toutes causes confondues.

Sédentarité et cancer

Selon une étude publiée dans la revue Journal of The National Cancer Institute, il ressort qu’un comportement sédentaire est associé à un risque augmenté de 24% de développer un cancer du côlon, de 32 % un cancer de l'endomètre, et de 21 % un cancer du poumon.

Sédentarité et diabète

La sédentarité augmenterait significativement le risque de développer un diabète de type 2 selon une étude réalisé par la revue Diabetologia.

Sédentarité et obésité

Cela paraît évident, le manque d'activité physique favorise grandement la prise de poids et donc l'obésité. Une étude menée par le Journal of Medicine établit que le manque d’activité physique est plus responsable de l’explosion de l’obésité aux Etats-Unis que l’alimentation.

Sédentarité et dépression

Dans une étude publiée dans le British Journal of Sports Medicine, les chercheurs ont constaté que les personnes ayant un mode de vie sédentaire ont 25 % de chances supplémentaires d’être déprimées.

La sédentarité tue plus que le tabac !

De nombreux spécialistes n'hésitent plus à comparer la sédentarité au tabagisme. Le "sitting" serait encore plus mauvais que le tabac. Cela vous étonne ? C'est normal, nous sommes tous sensibilisés quant aux risques du tabac sur la santé, or, nous ne le sommes pas assez quant à ceux de liés à la sédentarité. Les études montrent que la sédentarité est devenue la première cause de mortalité évitable au monde. C'est plus grave que le tabac !

Alors, avez-vous pris conscience des risques de la sédentarité sur la santé ? On vous laisse aller vous dégourdir les jambes et réfléchir à tout ça avant de vous livrer nos conseils pour lutter contre la sédentarité au quotidien !

8 conseils pour lutter contre la sédentarité au quotidien

Vous l'aurez compris, nous sommes en permanence confrontés à la sédentarité, voici, comment y remédier :

Comment lutter contre la sédentarité au travail ?

Comment être moins sédentaire au quotidien?

Plus généralement, il est essentiel de rester actif.ve le plus possible lors de nos différentes activités quotidiennes !

Favoriser un mode de vie actif chez les jeunes

Aucune tranche d’âge n’est épargnée et les enfants comme les adolescents sont particulièrement concernés par la menace qu'est la sédentarité.

D'après une étude de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 80% des enfants scolarisés dans le monde ne font pas l'heure d'activité physique quotidienne recommandée par les professionnels de santé. La France est en bas du classement et se hissent difficilement à la 119e place sur les 146 pays étudiés. A nous de changer les choses !

Il est nécessaire, dès le plus jeune âge, d’associer l’activité physique à la lutte contre la sédentarité.

Ce phénomène, qui touche particulièrement les jeunes, est principalement dû à la révolution électronique, et à l'insécurité croissante, en effet certains adolescents pourraient aller à l'école à pieds, mais les parents font le choix de les amener en voiture, pour ne pas être confronté à ce risque.

Vous l'aurez compris, la sédentarité présente des risques très graves pour la santé : diabète, obésité, cancer, dépression... Or, nous sommes encore bien trop nombreux à travailler de très longues heures en position assise sans tenir compte des risques de la sédentarité. Au travail comme à la maison, il est possible d'y remédier. En ce sens, le siege ergonomique ActiveBase a été créée pour transformer votre temps de travail passé en position assise en temps de gainage actif.

Maintenant que les risques de la sédentarité sur la santé n'ont plus de secrets pour vous, n'hésitez pas à sensibiliser vos proches et à partager cet article si vous l'avez trouvé instructif.

menu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram